logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/05/2013

J-1 avant la Solo Concarneau

                                                             

 

image_view.ies.jpg

Départ lundi 6 mai à 15h!! D'ici là les préparatifs vont bon train. On vous attend au départ si vous êtes à Concarneau.

03/05/2013

Une journée d'entrainement

P1250423.JPGLe réveil sonne à 6h30 il faut être à Lorient à 8h pour réparer les bobos du bateau avant le briefing de l’entrainement à 9h30. La journée est belle mais le vent est frais et il souffle fort.

J’embarque avec Tanguy Leglatin pendant que Gilles et ses compagnons envoient la GV et le solent. Au programme, mouillage d’une ligne pour simuler quelques départs vent de travers puis vrai départ pour un long bord sous spi au reaching qui devra être écourté pour laisser place au près car les rafales à 40 nœuds envoient les skippers au tapis.

Le spectacle depuis le zodiac de Tanguy est magnifique. On passe de Figaro en Figaro pour qu’il puisse filmer et donner des conseils avisés à ses élèves.

Au moment où l’on retrouve la voile n°60 (celle de Gilles pardi! Il faudra s’en souvenir) je le découvre souriant mais avec une sacrée déchirure dans le solent et une latte en moins. Je l’ai vu partir au tapis deux fois sous spi et les gerbes d’eau qui l’arrosent en flot quasi continu n’arrivent pas à le décourager. Je dois dire que ce n’est pas peu fière que je le regarde filer, il est derrière les autres mais il ne lâche rien.

Tanguy me dit que papa est courageux et qu'il a bien compris que c'était un battant. Néanmoins, il ne faut pas qu'il aille trop jouer avec ses limites pour ne pas se mettre dans le rouge. Tanguy estime qu'à l'époque de l'Aurore il fallait être un excellent navigateur pour gagner, aujourd'hui ce sont les techniciens hors pairs qui sont vainqueurs. Ceux qui ne laissent rien au hasard et qui enchainent les manoeuvres les yeux fermés tant ils les maîtrisent.

Après 5h en mer nous voilà de retour au port trempés mais sous le soleil. On retrouve la clique: Vincent Biarnes, Thomas Ruyant, Frédéric Rivet et Benoit Hochart. On ferle et on range avant le débriefing dont on sortira à 18h pour reprendre la course. Il faut aller à la voilerie pour qu’ils réparent le solent avant le départ pour la Solo Concarneau dans 2 jours puis retour au bateau pour remettre en état ce qui a cassé dans la journée.

On quitte Lorient à 19h30 lessivés.

Je comprends mieux ce que Gilles vit depuis 4 mois. Eh bien, chapeau bas!

MS

 

02/05/2013

Fille de marin

 

ID MS.png

Bercée par les chants de marin de papa puis entrainée à la dure en caravelle, c'est avec une immense fierté et beaucoup de passion que j'accompagne Gilles (papa) dans son aventure de la Solitaire du Figaro. 

Quand il sera à la barre je serai sur le blog afin de vous donner des nouvelles du front. J'espère que vous aurez à coeur de le suivre et de l'encourager. Cela fait du bien de recevoir des mots après avoir pris la mer et le vent.

Je vous prépare au plus vite une note sur une journée type d'entrainement et une autre sur l'avitaillement pour la Solo Concarneau (départ lundi 6 mai...ça arrive vite). 

Araok Atao,

Marie Sygne

Retour sur la Solo Arrimer


Solo Arrimer.jpg














Retour sur la Solo Arrimer qui s'est déroulée du 11 au 12 avril au départ des Sables d' Olonne.

Cette régate a représenté pour moi la première confrontation qui me permet de renouer, en course, avec le solitaire. J'ai attaqué la course "par dessous" en étant très (trop!) prudent au départ et dans les choix de voiles. Sous Belle-île les conditions ont été rugueuses avec des grains à 35-40 noeuds et des creux annoncés entre 3 et 4 mètres dans la nuit. Au "reaching", travers au vent, il fallait tirer sur la barre de façon musclée. Mon objectif de coller au peloton de queue a été atteint car j'ai gardé un adversaire derrière moi et j'étais vraiment à proximité des autres jusqu'à ce qu'un "cocotier"-enroulement du spi autour de l'étai-vienne perturber fortement ma marche. Une heure, pendant laquelle d'incessants empannages ont été nécessaires afin de me dégager de cette situation fâcheuse en réussissant à dérouler les tours un par un. A un moment, j'envisageais même de me dérouter sur La Rochelle. J'avais commandé un filet de spi...il devrait m'être livré prochainement et éviter ce type de situation.

J'ai (trop) dormi par tranche de 15 à 20 minutes ce qui m'a permis d'arriver "frais" avec de la réserve. J'ai mal géré l'aspect vestimentaire compte tenu des conditions et je suis arrivé avec des vêtements mouillés. L'alimentation est à améliorer également pour manger chaud quand cela est possible (sûrement plats sous vide) et de façon plus énergétique.

Avec l'identification de quelques adversaires à ma portée et l'impression d'en avoir gardé sous le pied, je vais participer à la Solo Concarneau avec l'envie d'attaquer plus.

Enfin, cette épreuve était qualificative pour la Solitaire du Figaro et c'est une bonne étape de franchie.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique